Questions fréquentes

Est il vraiment utile de faire un bilan à l’âge adulte ?

De nombreuses études ont prouvé l’impact d’une rhinite chronique en terme de qualité de vie et d’état de santé global. Sommeil perturbé, difficultés de concentration, fragilité face aux infections... Chez l’adulte comme chez l’enfant, les allergies respiratoires doivent absolument être prises en charge, si possible par un traitement de la cause.

Les allergies passent-elles avec le temps ?

Certaines allergies alimentaires de l’enfant guérissent spontanément. Certaines allergies respiratoires peuvent aussi ne plus se manifester avec le temps... mais cette évolution n’est pas prévisible, et une aggravation est aussi fréquente. Il y a souvent des « hauts et des bas ». Un enfant ayant eu une allergie alimentaire a des risque de développer plus tard une allergie respiratoire et parfois de l’asthme.

Les tests cutanés sont ils dangereux ?

Principal outil de dépistage des allergies, les prick tests sont tout à fait indolores et inoffensifs à condition de respecter les règles de bonne pratique. Les effets secondaires sont rarissimes.

Les traitements ont-ils des effets secondaires ?

Les antihistaminiques ont très peu de contre-indications et d’effets secondaires. Pris au long cours, ils masquent toutefois les symptômes d’allergie, et on ne sait pas ce que l’on traite.
Les désensibilisations sont des extraits protéiques issus de produits naturels. Administrés par voie sous cutanée, une surveillance de 30 minutes est nécessaire chez le médecin qui réalise l’injection car une réaction, bien que très rare, est possible. Les désensibilisations par voie orale n’ont pas d’effet secondaire grave.

Les tests sont ils fiables chez les petits enfants ?

A partir du moment où l’organisme est capable de déclencher une réaction allergique, il est possible de faire des tests cutanés, qui reproduisent à petite échelle cette réaction.
Le système immunitaire des enfants évolue rapidement, il est parfois nécessaire de refaire les tests après quelques mois pour en évaluer l’évolution.

Pourquoi faire des examens du souffle ?

L’allergie est responsable de réactions inflammatoires, en particulier au niveau des voies respiratoires hautes (rhinite) et basses (asthme). Il faut donc faire un dépistage de l’apparition de cette inflammation, pour ne pas la laisser s’installer, chez les sujets allergiques.

Les tests et les traitements sont-ils remboursés par la Sécurité Sociale ?

La consultation et les tests allergologiques sont tous remboursés entièrement par la Sécurité Sociale et les mutuelles. Je ne pratique par de dépassement d’honoraires. Les traitements symptomatiques et les désensibilisations sont aussi prise en charge entièrement. Seuls les nouveaux comprimés de désensibilisation pour les pollens de graminées sont remboursés uniquement à 15% par la Sécurité Sociale, et certaines mutuelles ne prennent pas en charge la différence.

Comment trouver le "bon" allergologue ?

Au delà des questions de compétences et de connaissances, la relation medecin-patient repose sur la confiance et le respect, de part et d’autre. Le meilleur des allergologues n’existe pas en soi, il faut avant trouver "son" médecin en qui placer sa confiance.